Mieux-être en Entreprise ?

Par
mg_admin_7541365

Le très sérieux BAROMÈTRE DES SALARIÉS BVA - BPI GROUP de février 2019 prouve que l’aspect psychologique et humain est bien supérieur aux aspects matériels même si ces derniers restent importants. Les entreprises doivent désormais raisonner plus globalement en termes de qualité de vie au travail ( QVT) et de responsabilité sociale des entreprises (RSE) afin de fidéliser leurs salariés et participer à leur épanouissement personnel et leur développement professionnel, mais aussi pour attirer de nouveaux collaborateurs.

Même s'ils sont 68% à déclarer ne pas avoir de problèmes de santé liés au travail, quand les questions se font plus précises, ils sont 74% à ressentir du stress, 63% à craindre un burn-out et 52% à déplorer une fatigue liée à la multiplicité des tâches.

quelques chiffres de ce baromètre :

- 15% des salariés constatent une IMPLICATION DE LEUR ENTREPRISE pour améliorer la qualité de vie au travail,

- 3 salariés sur 10 déclarent avoir rencontré des DIFFICULTÉS DE SANTÉ liées à leur travail au cours des 12 derniers mois,

- 38% des salariés français ressentent souvent du STRESS AU TRAVAIL,

- 1/3 des salariés français estiment que leur CHARGE DE TRAVAIL est trop importante,

- le « BURN OUT » est un phénomène susceptible de toucher 6 salariés sur 10, et 34% pensent pouvoir y être confrontés un jour, 12% craignent d’en vivre un prochainement et 17% en ont déjà été victimes,
 

Les dirigeants et drh sont conscients que les actions menées par leur entreprise pour le bien-être et la santé de leurs salariés ont un impact important sur leur motivation, leur implication, leur confiance, leur attachement à l’entreprise, et donc sur la performance collective.

Mais comment faire pour mettre en place et faire durer se bonheur au travail ?

MG Consultants vous conseille de scruter à la loupe et améliorer 10 critères qui seront les piliers du bien-être dans votre entreprise :

  1. L’ambiance générale | y a-t-il de la bonne humeur dans l’entreprise, du plaisir à se rencontrer, l’entreprise met-elle à disposition un lieu convivial pour se retrouver, se divertir, faire du sport, sans raison professionnelle ?
  2. Les espaces de travail | les locaux sont-ils agréables, ouverts et bien équipés, offrent-ils de bonnes conditions pour se concentrer et être efficace ?
  3. La charge de travail | est-ce une réelle préoccupation des managers, vérifient-ils régulièrement que les missions sont réparties équitablement entre les collaborateurs ?
  4. Relation avec son n+1 | …. ?Est-ce que la relation est équilibrée ? Le salarié peut-il librement faire des propositions ? échange-t-il régulièrement avec son manager ?
  5. Esprit d’équipe | …. ? L’entreprise organise-t-elle suffisamment de moments de retrouvailles entre les membres de l’équipe ? Evoque-t-elle les objectifs communs ?
  6. Reconnaissance et valorisation | …. ? Le management sanctionne-t-il à la fois les bons et les mauvais résultats ? Les contributeurs sont-ils cités en exemple ?
  7. Formation et développement | …. ? Quel pourcentage de sa masse salariale l’entreprise consacre-t-elle à la formation ? Les managers savent-ils parler de montée en compétences pour accompagner les objectifs ? Savent-ils conduire l’entretien professionnel ?
  8. Fierté et appartenance | …. ?Les salariés sont-ils moteurs pour représenter leur entreprise à l’extérieur ? La cooptation dans le cadre du recrutement est-elle dynamique ?
  9. Un travail qui a du sens | …. ? Est-ce qu’un projet d’entreprise existe ? Est-ce qu’une communication régulière en interne existe pour le valoriser ? Les collaborateurs se l’approprient-ils ?
  10. Innovation et créativité | …. ? est-ce que l’entreprise organise la proposition d’idées dans le cadre d’une démarche qualité ou d’amélioration continue ? A-t-elle mise en place des concours d’innovation en interne ?

 

Dans le contexte actuel, le bien-être au travail sera d’autant plus important ! Le retour au travail devra être une soupape, un moment agréable pour les salariés, d’un semblant de « retour à la normale » et d’équilibre. Tous les aspects cités devraient être au cœur des priorités des DRH et des managers car ne l’oublions pas, un salarié épanoui dans son entreprise est toujours plus efficace et force de proposition. N’oublions pas que les salariés échangent entre eux, notamment la génération « réseaux sociaux ». Les personnes reconnaissantes contribueront à votre marque employeur ! Et, une bonne marque employeur, c’est aussi se faciliter les recrutements futurs, la génération Z est exigeante et très connectée !!

Derniers articles
Jeunes diplômés ! Préparez votre rentrée et surtout vos candidatures !
05/08/2020

 

Conseils de chasseuse

 

cv
Gestion RH de la crise du COVID, vue par un négoce
03/06/2020

Parler du Covid, et de l’organisation RH en théorie c’est important, car il y a de nouveaux aspects de la réalité au travail qu’il faut prendre en compte, beaucoup de choses évoluent.

agriculture